Oyst simplifie le parcours d'achat sur internet

Simplement en sélectionnant le bouton Oyst joint au produit désiré, l'achat est fait et un écran de validation s’affiche. Consulter nos articles
Grâce à cette société, l'internaute peut dire adieu aux inscriptions, aux formulaires à rallonge et à la transmission des informations bancaires. La start-up entend bien redonner du temps utile à l’internaute, en lui donnant la possibilité d'effectuer des achats en un seul clic et en toute sécurité. Oyst se base sur une réalité : les étapes lors d'un d'achat sur internet sont trop contraignantes.

Oyst, une entreprise aux origines diverses

En janvier 2017, Oyst a pris possession de ses nouveaux bureaux, à Paris. La société est, tout comme les nombreuses entreprises fondées par Julien Foussard, vraiment novatrice.
Un fonds de placement londonien a totalement financé la société. Ce sont plusieurs millions d'euros qui ont été injectés afin de fonder la start-up Oyst, et d'ici peu, trois autres suivront aussi.

Oyst, l'achat en ligne révolutionné

La société, avec l'achat en un clic, espère bien se faire une place de choix dans le secteur du e-commerce. Oyst a pour ambition de générer des ventes concrètes, et pas seulement des clics. La société s'intéresse aussi bien aux clients qu'aux boutiques : c'est l'unique plateforme destinée à la conversion en ligne de ce genre.
Paiement sur internet, e-commerce et marketing digital : Oyst s’attaque à 3 secteurs et à la plus importante chaîne de valeur du web.

Oyst : deux entrepreneurs français à l'origine d'une start-up

Environ 30 collaborateurs ont d’ores et déjà rejoint Oyst, prenant ainsi place aux côtés de ses deux fondateurs. À 30 ans, Julien Foussard est à la tête d'un fonds d'investissement et il est également responsable de la création de sept sociétés. La société a pour ambition de révolutionner le commerce en ligne en réduisant le nombre d'étapes dans la chaîne d’achat. La société Oyst a été créée dans les années 2010 avec l’envie d’attaquer la plus importante chaîne de valeur de la toile.

Nos articles